La délicate porcelaine…

de tes yeux…

Impossible de laisser se vriller sans ciller.
Alors me fiant à ma dyslexie,
quand je voulais tout tenir, j’ai tout lâché.
Puisque je veux aller à droite,
c’est à gauche..
Mon sens de l’orientation est désorienté.
On pourrait le qualifier de peu fiable,
mais en réalité, il est inversé!
Strictement inversé!
Comme si l’eau chaude était à droite!

T’es pas bleu?
si, froide comme une pierre ;
ça pique le vif vent.
Je tranche, hors le ventre.
Aie!!

Acte, éviter la chanson lancinante de la passivité.
Pourtant rien n’est encore sensé, placé, trié.
Créer une parenthèse.
Sans autre péremptoire que la délicatesse d’aimer.

Ouvrir les yeux debout dans mes bottines rouges !
Bien droit devant, je ne regarde rien.
Je créer un changement de rythme,
syncope avec le souffle.
J’apprends à plonger, à m’enfoncer en la matière.
L’argile verte, vers soi, des vers à soie.

"un jour j’irais à Istanbul avec toi…!"

* la délicate porcelaine de tes yeux, à en perdre haleine je veux !

Publicités

À propos de thiladi


6 responses to “La délicate porcelaine…

  • Alice

    Qu’est-ce que tu écris bien, dis donc!…Et vivement qu’on voie tes ouvrages, j’en salive à l’avance.Signé : ta ptite soeur d’aiguille…

  • Lou

     
    Et les fleuves "échouent" dans la mer, plouf ! L’oeil ouvert dans les profondeurs- attentif au silence…peut être ?
     
    Valse hésitation dans un billet "musique"
     
    Des bisousssss
     

  • nnnn

    Voilà que tu chamboules tout… ça s’appelle le chamboule tout… pas moyen de se laisser bercer à la romance…encore que l’on puisse décider de se laisser bercer par le chamboule tout…
    C’est du grand art, chez toi!

  • sandrine

    istanbul-boule de neige-ai-je bien lu-lutin bleu-bleu de tes yeux-oeufs de la poule-poule qui roule-roule ma poule !houle des coeurs-coeurs au vent-vent d’amour…
     
    Bizettes pithèque l’amoureuse

  • nico

    Les yeux bleus,c’est si beau au matin…..
    D’ailleurs, justement,en parlant de ça……………

  • Mimi pinson

     chaque fois que je viens visiter ton antre , je suis stupéfaite de découvrir 10 ou 12 nouveaux textes !!!!! pourquoi on ne me prévient pas de tes nouveautés puisqu’on est " amies" sur la toile ! c’est ennervant ! alors chaque fois j’ai l’embarras du choix pour mettre un com !!!!
     je les ai tous lus et d’ailleurs , certains n’appellent aucun commentaire ! on les lit comme on se promène sur la lande , rêveuse , la tête dans ses pensées et les pieds bien ancrés , le GPS débranché !!!

Vous devez être onnecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :