« je monte, je valide »

.

à défaut de titre de transports,
je voyage clandestine
sur les réseaux étoilés
des grains de sa beauté.

à travers mes paupières transparentes
la lune imprime les ombres portées
sur les fils blancs de mes nuits noires.
tissages d’images, de mirages,
je visite, j’évite, j’invite, …j’hésite,
une grimace s’invite dans ma torpeur.

comme l’orage des sanglots éclatent,
le mal du paysage sans doute.
détourner le train! tu dérailles?

happée par le ciel de velours
je reprends ce volage voyage.
la caresse du vent du large
habille ma carcasse d’un sourire
discrètement le scintillement je savoure
cette impression sur mes yeux
les lumières tournent…
Noir.

petit vélo dans la tête en roue libre …
où suis-je?

Bonjour, doit-on se munir d’un titre de séjour ?

à quoi servent les petits papiers quand les mailles ont filé ?
(première publication 23 avril 2009 à 9 h 39 min)
Publicités

À propos de thiladi


2 responses to “« je monte, je valide »

Vous devez être onnecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :