tranche d’ailleurs

Pas besoin de couper les cheveux en quatre;

*

Pas de relais, la dune maintient la zone blanche.

Prendre le temps les pieds enfoncés dans le sable.

Le corps à la rencontre de l’espace aux quatre vents.

*

L’eau, le sel, les coquillages,…

Les couleurs, les odeurs tout transporte hors de soi, hors du temps compté.

Pas d’autre activité que de contempler l’horizon au fil de la lumière.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

À propos de thiladi


2 responses to “tranche d’ailleurs

Vous devez être onnecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :