Ô

*

je vous trouve très beau lorsque je vous épie Roméo

mon corps frétille tel un veau qui croit être taureau

je réclame tout haut ma place dans le troupeau

mais la bouche ouverte en O reste muette sans un mot

je bois la tasse au pot et tente la tête hors de l’eau

dans mes songes astraux n’ose croire au cadeau

je cours en ruisseau qui dévale de joie les coteaux

de votre sourire vague qui glisse sur mon dos

portée par mes émaux je navigue aux nasaux

*

alors en toute couardise, je remets mon chapeau

et aussitôt je file sur mon vélÔ !

Photo0781

Publicités

À propos de thiladi


5 responses to “Ô

Vous devez être onnecté pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :