Archives de Catégorie: Musique

Ô

*

je vous trouve très beau lorsque je vous épie Roméo

mon corps frétille tel un veau qui croit être taureau

je réclame tout haut ma place dans le troupeau

mais la bouche ouverte en O reste muette sans un mot

je bois la tasse au pot et tente la tête hors de l’eau

dans mes songes astraux n’ose croire au cadeau

je cours en ruisseau qui dévale de joie les coteaux

de votre sourire vague qui glisse sur mon dos

portée par mes émaux je navigue aux nasaux

*

alors en toute couardise, je remets mon chapeau

et aussitôt je file sur mon vélÔ !

Photo0781

Publicités

visiteur du matin…

*

P1190441

*

ils étaient deux à virevolter en chantant sous mes fenêtres..


Danse de la pluie d’automne

P1190358


Au bal…

Le regard, les regards ne s’égarent pas au hasard.

Chacun observe, scrute, admire, contemple, devine.

Un pied, un mouvement, une jambe, un dos, …

Les yeux se croisent, se rencontrent un instant;

Se défient ou s’invitent dans une ronde de pas.

Au centre d’un cercle de chaises habitées par ici,

hantées par une paire d’escarpins là, vides parfois.

On salue, on sourie, on jauge, on évalue l’envie.

On tend l’oreille à la voix ou au rythme de la musique,

chacun frétillant sur sa chaise ou debout à côté.

Des couples se forment, aussitôt s’élancent dans le tourbillon.

P1170773bis

* Même si les femmes montrent leurs chevilles, c’est le bal masqué!


Milonga y pies

*

Ce que j’aime c’est dompter les éléments en présence .

Trouver sur l’amour, le charme, l’attrait, l’équilibre optimal.

L’alchimie nourricière, apaisante et libre.

Pleine d’humour, de force, de profondeur et de douceur.

Plus que l’électricité de l’extase sexuelle

c’est l’émotion de l’amour.

L’intemporalité ce flottement moelleux,

un voyage au ralenti ou pas,

chaque instant étirable à l’infini.

*